Personnes n’est constitué de la même manière et nous sommes tous différents.

Grace au progrès réalisé dans les neurosciences, on en sait plus sur la manière dont fonctionne le cerveau.  Aussi tout le monde n’apprend pas de la même façon. Il est donc nécessaire de s’adapter au stagiaire, oui mais comment ?

 

De multiples processus d’apprentissage existe, mais celui qui se révèle le plus efficace reste celui où l’interaction entre individu se réalise. Découvrez alors 5 méthodes évoquées ci-dessous que nous utilisons et regardez laquelle vous correspond. 

Méthode par analogie – Comparer : il s’agit de comparer deux situations, la situation rencontrée connue du stagiaire et la situation nouvelle afin de transposer les connaissances, voire de les adapter à un nouveau contexte.

 

Méthode magistrale – Reformuler : elle s’assimile à la méthode d’enseignement classique. Elle peut être utilisée dans le cadre de la pédagogie active comme exercice de reformulation et de synthèse. Je l’applique tout particulièrement dans les formations où un savoir dit académique doit être assimilé par le candidat. Sous forme de jeux, comme un concours de prise de parole en public, ou de joutes oratoires.

 

Méthode déductive – Expérimenter : elle est le résultat d’une ou plusieurs expériences menées par le stagiaire. Le formateur reste en retrait et observe. Cette méthode est idéale avec les enfants ou les personnes en difficultés avec la lecture et l’écriture. On va l’utiliser dès lors qu’il s’agit d’acquérir des réflexes. Le jeu de rôle est un outil clé dans la mise en œuvre de cette méthode.

 

Méthode démonstrative – Montrer : Elle est mise en œuvre en collaboration avec le formateur qui devient ressource. Celui-ci montre aux stagiaires comment faire. C’est la méthode classique utilisée pour les savoir-faire dits manuels. Idéalement, le formateur fait, puis demande aux stagiaires de décrire ce qu’ils ont vu, puis il leur demande de refaire pour assimiler. Une mise en scène ajoute un côté ludique à la méthode qui peut se révéler rébarbative dans certains contextes.

 

-Méthode interrogative – Questionner : il s’agit d’accompagner le stagiaire à travers une série de question. Ce type de méthode est utile pour l’acquisition de raisonnement car cela permet de faire le lien entre les différentes étapes. Elle est aussi très utile dans le processus d’apprentissage du type échec/succès car la méthode devient un moyen de comprendre les erreurs et par conséquent d’apprendre. Un support (film, scène, texte) sert alors de base sur lequel le formateur construira la suite de question.

 

Les méthodes alors évoquées ci-dessus ne seront efficaces que si elles sont scénarisées et animées par un formateur lui-même formé à la pédagogie positive !

Passez nous voir!